Autres charmantes bestioles

Publié le par Aurore

Renseignements pris dans le GR (le Guide du Routard), il semble bien que les trolls aient transformé les moustiques en d’autres espèces encore moins engageantes, gnark, gnark...

 

Les mouches noires (mäkärä)

 

Elles ressemblent à des mouches, mais les entomologistes les rattachent aux moustiques (j’vous dis pas la taille des bestiaux !). Elles sévissent surtout par temps très chaud (heureusement, une température de 28 °C n'est pas franchement courante en Laponie), autour des torrents et des eaux vives. Elles se glissent sous les vêtements et leur morsure est assez douloureuse.

 

Les premières espèces peuvent apparaître en mai et, en cas de temps chaud et humide, on y a droit jusque tard dans la saison. Les produits locaux les empêchent de se poser sur vous, mais pas de vous tourner autour. Elles vrombissent et dansent, n’attendant que l’instant d’inattention propice pour vous sucer le sang (ouaf, j’aime, c’est sûr je prends une (non deux) tapettes).

 

Les taons

 

Les taons ressemblent à de grosses mouches brunes dont les ailes ont la forme d'un deltaplane. Comme les mouches noires, ils découpent un morceau de peau et sucent le sang qui s'en échappe (maman, au secours !).

 

Les moucherons mordeurs (polttiainen)

 

C'est pour vous mordre sauvagement que ces horreurs ailées s'abattent sur vous par milliers ! Heureusement, le phénomène reste très localisé, aussi bien dans le temps que dans l'espace (mouais, entre juin et septembre, sur toute la Scandinavie, ouaf).

 

Les produits généralistes sont notoirement peu efficaces (ben, voyons). Ces bestioles sont notamment peu sensibles au produit le plus couramment répandu, le DEET. En revanche, vous pouvez vous munir d'essence de pouliot (Hedeoma pulegioides ou Mentha pulegium), vendue comme produit homéopathique (...et que la médecine populaire considère comme efficace contre les rhumatismes, la toux, les coliques flatulentes (sic) et les règles douloureuses !) : il semble que quelques gouttes sur chaque membre et de-ci de-là sur le visage aient un effet répulsif efficace, surtout combiné au DEET (j’vous ferai une photo de moi, couverte de tout ça, mes tapettes à la main, sous ma burka ;-).

 

Parait que si vous avez été mordu, ça gratouille, mais qu’une bonne douche vous soulage grâce à l'action antiseptique du savon.

 

Alors, légende ou pas, Aurore bravant tous les dangers que mère Nature inflige, vous le contera, car elle n’a vraiment peur de rien, lol ! À mon avis dans le GR, ils ont dû rencontrer un troll qui avait abusé de l’Aquavit, hic. Pfff, même pas peur...

Publié dans Scandinavie

Commenter cet article

la petite fée bleue 25/07/2009 09:51

Waouhhhhh ! des bataillons entiers de bestioles ... ah non c'est trop horrible ! Je me suis fait attaquer recemment et du coup en lisant tes descriptions je suis allée chercher une loupe afin de verifier si on m'avait arraché des morceaux de peau afin de boire mon sang... je me suis grattée partout tout au long de ma lecture (snif) !
Dis-moi, avec tous ces produits pour repousser ces vilaines bestioles, n'est ce pas aussi un répulsif pour les humains ? beurk, les odeurs et produits gras ce ne doit pas être bien apêtissant tout ça ... lol !
Vive les tapettes (à mouches ou à moustiques) mdr !

Aurore 25/07/2009 21:01



Coucou la fée,


Je vois que tu te rattrapes dans les commentaires (lol). Je suis désolée de t’avoir donné la gratouille, avec mes histoires de
bestioles. J’ai trouvé ça amusant d’insister sur ce point, même si je n’ai pas vraiment d’inquiétude.


Par contre tu as raison, ça va peut-être éloigner les mecs, va falloir que je me méfie (double lol).


Bon courage à toi qui bosse, bisous


Aurore



Guillaume 19/07/2009 19:51

Ahhhhhhhh c'est donc pour ça que tu voulais acheter du produit anti-moustique sur place !

Je te rassure, la seule chose qui vole à Trondheim et qui fait du bruit, c'est une mouette ! (il y a plein de bébés mouettes à cette époque en plus, ils sont marrants)

Aurore 20/07/2009 21:30


Tu as vu, j'ai mis en ligne mon score contre les moustiques, à faire évoluer... Donc si j'ai bien compris, jusque Trondheim c'est bon  Mais il faudra que je me méfie des lâchés de mouettes  Bisous frérot et à très bientôt...


Aurore Montjoie 15/07/2009 23:00

Coucou Aurore,

Je vois avec plaisir que tu t’es bien documentée et que tu n’es pas trop effrayée, car tu distilles beaucoup d’humour dans ton texte. Merci pour les fous rires que tu m’as donnés, ça fait du bien.

Bises

Babeth 15/07/2009 17:05

Chère Aurore,

Ce sont des midges que j'ai rencontrés en Norvège. Ils se déplacent en effet en bandes et dur dur pour se protéger!
Morsures pas si méchantes rassure-toi mais .... nombreuses!
Bon voyage!

Aurore 15/07/2009 22:56



Oh Babeth, comme c’est gentil d’être passé me voir ! J’avais complètement zappé que tu t’étais déjà rendue en Norvège...
J’ai déjà entendu parler de ces bébêtes-là, c’était lorsque j’ai visité l’Écosse et il est vrai qu’il vaut certainement mieux les voir dans le dernier docu animalier qu'en face de soi.
Heureusement, je n’en avais pas rencontré, ouf...


 


Les midges ressemblent à des moucherons (mensurations : 2 mm de long, 1.4 mm d'envergure !), version vorace, qui se déplacent en
formation serrée avant de fondre sur leurs proies.


 


Je ne sais pas si ce sont les mêmes bestioles en Norvège, mais en cherchant un peu, je vois qu’on en trouve un peu partout, même
en France où on les appelle des « simulies », car par leur aspect et leur comportement, ils simulent les moustiques et attaquent massivement dès le début de l'été. On les trouve le plus souvent
près des points d’eau, et uniquement de juin à septembre-octobre.


 


Les midges sont particulièrement agressifs à l'aube et au crépuscule : ils n'aiment ni le froid, ni les rayons du soleil, ni le
vent, ni la fumée (voilà entre autres pourquoi on trouve tant de traces de feux de bois le long des lochs en Écosse).


 


La piqûre de midge démange furieusement et peut être assez douloureuse. Les gratter peut provoquer des surinfections sévères.
Les lotions vendues en France contre nos moustiques aoûtiens n'y peuvent absolument rien... et, à vrai dire, celles vendues sur place guère plus. Le GR signale un cosmétique, non destiné
initialement à la lutte anti-midges, Skin so Soft d'Avon, qui s'avère plutôt efficace : c'est tellement gras que les midges doivent déraper dessus et s'y briser la trompe !


 


Bisous

Aurore