Jour 2 : Middelfart (DK) – Göteborg (SE)

Publié le par Aurore

Étape plus courte, plus de découvertes et d’arrêts en route. Quelques surprises déconcertantes aussi, mais heureusement tout est très vite rentré dans l’ordre. Visite sympa de Göteborg, qui est vraiment à découvrir.

 

L’étape du jour

 


Km 000 – Après une petite visite du port et des plages de Middelfart, c’est le départ – 8h35 – 19°C

Km 083 – Superbe pont pour changer d’île – on croise des tas d’éoliennes – on a droit à notre premier vol d’oies sauvages

Km 199 – Copenhagen – circulation dense, prudence

Km 228 – Frontière suédoise – On y accède par un long tunnel puis un très beau pont à haubans

Km 318 – Un très joli moulin, on se demande se qu’il fait là, perdu au milieu du paysage

Km 355 – Un café de 15 couronnes payé par carte bleue, pas moyen d’avoir des espèces !

Km 356 – Beau soleil !

Km 357 – Le déluge : 30 à l’heure et encore, on voit rien…

Km 358 – Beau soleil !

Km 500 – On cherche du carburant – surprise !

Km 534 – On arrive, reste à se garer !!! – 15h45 – 21°C – Soleil – Vent force 5 !

 

Le match en direct

 

Moustiques vus : 1 !!!!

Moustiques entendus : 0

Moustiques tués : 0

Piqûres : 0

Score Aurore/Moustiques : 0-0, match nul

 

Le fait du jour

 

On arrive en Suède sans prendre de ferry, en passant par de superbes ponts :


Mais la surprise est de taille, j'ai la désagréable impression que les Suédois n’aiment pas les visiteurs, et qu'ils font tout pour les embêter, na ! Ami voyageur, bêtement tu te dis que tu ne prendras pas de liquide avec toi, vu que tu te serviras d’un automate (DAB) pour te procurer les couronnes qui ont cours ici. D’habitude, dans les autres contrées, ce raisonnement tient la route, mais pas ici, en Suède !

 

Une fois la frontière franchie, tu t’arrêtes dans la première station sur l’autoroute… Mais là, première erreur, il n’y en pas sur l’autoroute, mais, à côté et en dehors de l’autoroute. C’est pareil direz-vous, oui, sauf que des fois c’est loin… Quand on a pris de l’essence par exemple, la station, fièrement indiquée par un panneau sur le bord de l’autoroute, se trouve en fait à 6 km de là (la malédiction du chiffre 6 nous poursuit ;-) Mais peu importe, pas de distributeur dans, ou à proximité des dites stations, et en interrogeant les locaux, nous apprenons que non, les distributeurs sont dans les villes…

 

Soit, mais mon café, je le paye comment ? Ben, par carte bleue voyons… 15 malheureuses petites couronnes (1,40 €) et je ne sais pas encore combien de frais il y aura sur cette opération (de retour, je le sais maintenant : 0,04 €, ouf !)

 

Ensuite revenons à l’essence, première station : plus de carburant, gloups… Continuons, seconde station (celle à 6 km, c’est bon vous suivez), carte bleue, ok, mais non elle n’en veut pas, elle ne veut que des cartes locales, pas d’internationales ! Option : ouvrir rapidement un compte en Suède ou alors utiliser une pompe non automatique, en passant ensuite la carte au guichet… Le préposé reconnaît que c’est une anomalie, mais que c’est comme ça ici…

 

Arrivés à l’hôtel, idéalement situé, plein centre, pas de stationnement autorisé, hors des parkings payants. Pas de souci, sauf que l’on ne peut les régler que par carte locale (encore) ou avec de la monnaie (pas de billets). On s’en fout, on pose la voiture dans le parking, on passe à l’hôtel déposer les bagages, on se renseigne sur les banques qui ont un distributeur ET qui acceptent les cartes bleues non locales, on y va, on retire un max (prudent), on revient à l’hôtel, on fait le change pour avoir des pièces, on retourne au parking, on brûle un cierge mentalement pour ne pas avoir eu une prune entre temps et…  douce surprise, tout est ok ! On fête ça en buvant une bonne bière, réglée avec un gros billet pour avoir plein de monnaie.

 

Ami voyageur, toi qui lit ces lignes avant de te rendre en Suède, prend bien soin d’apporter des billets en arrivant, précipite-toi ensuite acheter n’importe quelle babiole ou prendre un bon café, histoire de te faire de la monnaie, car tu auras besoin de pièces pour pouvoir te garer.


Göteborg est une très jolie ville, bien animée :


C'est aussi un port assez important :


Mais à part ça, les gens sont accueillants, ils sont tous blonds et beaux et on ne sait plus où donner de la tête ! Au restau, papa n’avait d’yeux que pour les 3 magnifiques serveuses, c’est dire…

 

Hôtel / Restau

 

Grand hôtel, rien à redire, mais beaucoup trop impersonnel, manque de chaleur et de charme… Question nourriture, j’ai entamé une cure intensive de saumon !
Les photos du jour sont dans l'album Goteborg...

Publié dans Suède

Commenter cet article

diorrrrrrrr 01/09/2015 03:08

punana mai te aa
titoy

laPunana 01/09/2015 03:08

les coréain sont les plus beaux

kim alizé 01/09/2015 03:06

nnnnnnoooooonnnnn les plus beaux sont les tahitiens alllooorrsss
je blague
je trouve que tous le monde sont beaux et belles pas de différences avec moi

lani 01/09/2015 03:07

O té iore' ...les plus beaux sont les Coréain <3 lOve love

vieuloup 22/07/2009 22:20

Alors ? on sort ses griffes ? ou bien ses crocs ?
Apparemment, les Suédois n'ont qu'à bien se tenir !
Papounet a-t-il les mêmes préventions à l'égard des Suédoises ?

NB : tu as l'air bien reposée ... Tu laisses Papounet conduire tout seul ?

Aurore 22/07/2009 23:11


Papa me dit de te dire qu'il ne répondra qu'en présence de son avocat !
Je trouve que les Norvégiens sont beaucoup moins beaux que les Suédois, lol, vivement que l'on retourne en Suède...
Je laisse papa conduire seul, tu sais comment il est, toujours quelque chose à redire quand je conduis, alors je préfère profiter du paysage... Par contre le soir, c'est l'inverse, c'est moi qui
met en ligne les photos et qui rédige le blog.
Bisous