Jour 8 : Sandnessjøen, NO – Bodø, NO

Publié le par Aurore

La remontée vers le Cap Nord continue, avec aujourd’hui un événement important : le franchissement du Cercle Polaire ! Sinon ce fut une étape bien sympathique, entre fjords, lacs et rivières, avec une petite surprise mise au point par notre miss Tom-tom ! À l’arrivée un port de taille moyenne dans une ville, ma foi, assez animée et très cosmopolite.

 

 

 

L’étape du jour

 


Km 000 – départ 8h40 – 12°C – pluie fine, mais qui s’arrêtera rapidement

Km 049 – fond de fjord de Wangbrygga, jolies maisons sur pilotis et petit port

Km 050 – miss Tom-tom nous introduit une nouvelle icône, jusqu’ici inconnue au bataillon et qui ressemble à s’y méprendre à un bateau… Mais rien sur la route n’annonce quoi que ce soit…

Km 058 – fin de la route, sans autre forme de procès, il y a un quai devant nous, une voiture qui attend et nous, pas d’explication, d’affiche quelconque, de tarif, rien… Nous prenons donc notre mal en patience, pendant 45 minutes quand même, pour voir un bac arriver et nous embarquer gratis… jusqu’à mi-parcours (de 25 minutes) où un jeune homme, fort bien fait de sa personne (hi, hi) s’avance vers nous et nous demande 79 NOK pour la traversée… Mais peu importe, ce fut un interlude fort sympathique que de traverser ce fjord

Km 073 – nous retrouvons enfin l’E6 (nom de la « nationale » qui traverse toute la Norvège)

Km 180 – Cercle Polaire – 12h40 – 9°C – couvert – altitude 900 m ?

Km 277 – on quitte l’E6 pour suivre le fjord qui nous amène à destination

Km 339 – arrivée à Bodø – 15h32 – 15°C – nuageux

 

Les faits du jour

 

D’abord miss Tom-tom, celle-là alors, ce n’était absolument pas prévu au programme ! Le plus étonnant c’est que le bac (appelé ici ferry, excusez du peu), n’était absolument pas indiqué avant… de tomber dessus. Et encore, c’est parce qu’il y a un quai, qu’on se doute qu’il y a un ferry à prendre…

Sur nos 45 minutes d’attente, nous n’étions que 9 voitures à embarquer.

 

 

Ensuite le magique Cercle Polaire Arctique, magique il l’est dans la l’imaginaire des gens par le symbole qu’il représente, car ce n’est qu’une ligne fictive : le parallèle de 66° 33' 39" de latitude nord, la latitude la plus méridionale sur laquelle il est possible d'observer le soleil de minuit. Ce n’est donc pas la banquise, bien loin de là !

 

 

Dans notre voyage nous repasserons cette « frontière » lors de notre retour par la Finlande, après la ville de Rovaniemi (donc le mardi 4 août). D’ici là ce seront des nuits difficiles à passer, car le soleil ne se couchera presque pas et il fera clair toute la nuit ! Moi qui manque déjà de sommeil…

 

Au fur et à mesure de notre avancée, le paysage se fait de plus en plus dépouillé, il y a un changement important dans la végétation. Dès que l’on s’élève un tant soit peu, les forêts laissent place à des collines pelées et la moindre pente est parsemée de névés. La sensation est étrange, les vastes étendues de toundra sont quasiment désertiques.

 

Le match en direct

 

Inchangé. Euh, non, la petite fée est en train de pulvériser le record de piqûres !

 

Hôtel/Restau

 

Nous avons déjeuné pile-poil sur le cercle polaire ! Assis sur un rocher, les pieds dans la toundra, les cheveux au vent (glacial). Alors ce soir repas bien chaud, assis confortablement, sur un siège moelleux… 

Photos du jour dans l’album Bodo. 

 

Publié dans Norvège

Commenter cet article

vieuloup 27/07/2009 22:28

Je ne résiste pas à t'écrire ce distique :

CERCLE POLAIRE
En franchissant la ligne septentrionale,
Aujourd'hui te voici, Aurore, boréale

Aurore 29/07/2009 22:12


Ouh, quelle inspiration, me voila donc promue au rang de muse ?
Amitiés
Aurore boréale ;-)