La Norvège

La Norvège est un magnifique pays où l’on peut admirer de superbes paysages et où la nature est reine. Les gens vivent en harmonie avec elle, car ils ont appris depuis toujours à la connaître et à la respecter. C’est un territoire de contrastes où fjords, forêts, douces collines et prairies verdoyantes, paysages d'une douce monotonie se métamorphosent subitement en de hautes montagnes rocheuses. À la fois domestiquée et sauvage, la Norvège apporte aux amoureux des grands espaces un plaisir sans limites.

 

Géographie

 

Pour une superficie de 323 880 km2 (sans le Spitzberg), soit un peu plus des deux tiers de la France, la Norvège compte moins de cinq millions d'habitants. C'est dire s'il y a de la place...

 

Le pays présente une configuration toute particulière : une grosse boule ronde dans la partie sud et une étroite bande effilée dans la partie nord, 1 750 km dans sa plus grande longueur, 6 km de largeur à la hauteur de Narvik. Les quatre cinquièmes du territoire se trouvent à plus de 150 m d'altitude, avec un point culminant à 2 469 m (le Galdhopiggen).

 

La Norvège possède aussi la ville la plus septentrionale du monde : Hammerfest, où nous allons nous rendre le 31 juillet. La forêt occupe 23 % de la superficie totale et les terres arables 2.7 %. Le reste, soit 73.5 %, est constitué en montagnes, lacs et terres incultes. Ces paysages étrangement divers ont la réputation d’être absolument magique.

 

Les fjords et archipels

 

On va en Norvège pour en voir, et je crois qu’on ne va pas être déçu. Les fjords sont le résultat de la forte érosion exercée par d'énormes masses de glace sur les sillons étroits des vallées que la mer est venue remplir à la fin de la période glaciaire. Ils entaillent profondément les terres, puisque certains pénètrent jusqu'à 200 km à l'intérieur et que leur profondeur atteint parfois 1 350 m. Mais ce sont les fjords les plus étroits et les plus encaissés qui sont les plus spectaculaires (le Geiranger, par exemple). La plus grande concentration de fjords se trouve entre Bergen et Trondheim.

 

L'érosion a aussi entraîné la formation d'un archipel d'îles et d'îlots (plus de 200.000) qui bordent le littoral actuel. Si l'on comptait le périmètre total des côtes, on atteindrait plus de 25.000 km ! Parait qu’il n'est pas au monde de rivage plus déchiqueté et c'est bien ce qui fait le charme de la côte norvégienne.

 

Climat

 

Nous aurons de bonnes chances de voir le soleil... entre deux averses. Le temps peut être très beau, pendant plusieurs jours, puis tourner subitement à la pluie. Cela fait aussi partie du charme de la Norvège : on ne vient pas ici pour bronzer, car l’eau, sous toutes ses formes, fait partie intégrante du pays. Et quand enfin le soleil se donne, il ne compte pas ses rayons, il éclabousse tout, partout, et même la nuit. Alors, c'est la fête de la lumière.

 

En été, le mercure peut grimper jusqu'à 30 °C. Quand le vent et la pluie lui font de l’ombrage, il peut descendre en quelques heures à 5 °C. Il ne faut pas oublier d’apporter des vêtements chauds, un bon imper et un parapluie. De manière générale, le climat est plus tempéré (bien que le mot soit un peu usurpé) sur la côte qu'à l'intérieur des terres, du fait de la présence du Gulf Stream et de ses courants chauds.

 

Aurores boréales

 

L'été, le soleil est visible 24 h/24 au nord du cercle polaire, de mi-mai au 20 juillet pour les villes les plus septentrionales et de début juin à mi-juillet pour celles à proximité du cercle polaire. Quant au Sud, les journées d'été y sont également très longues (18 h au 1er juillet à Stockholm).

 

L'automne arrive tôt dans ce pays, surtout dans le Nord, et les journées se font de plus en plus courtes. Au-dessus du cercle polaire, en hiver, le soleil ne se lève plus (sur une période plus ou moins longue selon la latitude). Cependant,  surtout dans ces régions polaires, les nuits de temps clair et sec, il est spectaculaire d’observer les aurores boréales, sortes de rubans lumineux qu'une gymnaste invisible agiterait, les faisant danser dans le ciel.

 

Les Anciens leur prêtaient des pouvoirs surnaturels, leur apparition était interprétée comme le signe avant-coureur d'événements tragiques. Heureusement, depuis l'avènement de la science, on est rassuré. Ce fascinant phénomène lumineux est dû à la présence de particules solaires ionisées dans les hautes couches de l'atmosphère terrestre aux abords des pôles. Pour les savourer pleinement, il est recommandé de s’éloigner des villes et des villages.

 

C’est bizarre, moi qui me prénomme Aurore, je me sens déjà toute boréale 

 

Soleil de minuit

 

Ce phénomène éphémère, superbe, étonnant, est visible seulement à certaines latitudes. La lumière qu'il diffuse est particulière, comme irréelle. On ne parvient pas à savoir si l'effet est psychologique ou si l'air, la lumière et les éléments sont véritablement transformés. Le résultat est pourtant là. On dit qu’on y voit comme en plein jour et qu’on ne s'en lasse pas. Le soleil glisse sur l'horizon en caressant les flots, puis il remonte et va faire pâlir ses couleurs plus à l'est.

 

On définit le soleil de minuit ainsi : à son point le plus bas, le soleil ne doit pas disparaître complètement derrière l'horizon. Évidemment, plus on va vers le nord, plus la période où il est visible est longue. Dès avril, les journées rallongent jusqu'à n'en plus finir au moment de l'été. Le fameux soleil de minuit ne peut être observé que dans les zones au-delà du cercle polaire, ça tombe bien : on y va !

 

Les trolls

 

Ces personnages sont issus de la culture populaire rurale, on les rencontre partout. Les boutiques de souvenirs déclinent leurs vilaines trognes de gnomes ricanant avec leur nez grotesque sous toutes les formes. On dit d'eux qu'ils vivent dans les montagnes et qu'ils ne se montrent que la nuit, d'ailleurs sous des apparences destinées à tromper les humains.

 

Ca me fait tout troll, hi, hi…

Sources


http://fr.wikipedia.org/wiki/Norv%C3%A8ge

http://www.routard.com