La Suède

Presque aussi grande que la France, mais presque sept fois moins peuplée, la Suède ne manque pas de place, et le droit individuel, emblématique à ce pays, a pu s'y développer sans heurts. Ce droit de chacun, le respect de l'autre, l'harmonie entre l'homme et la nature, les grands espaces, cette douceur de vivre qui flirte avec la monotonie, des paysages d'une quiétude absolue, voilà les images auxquelles nous ne devrions pas échapper.

 

Pour réveiller tout ça, la Suède possède quelques grandes villes dynamiques, le plus souvent pleines de charme, chargées d'histoire, mais au top de la modernité, peut-être pour le meilleur et pour le pire. Mais il ne faut pas regarder la Suède avec des yeux de Latin, avec un regard fort et manichéen, sous peine de ne rien comprendre du tout au pays et à ses habitants.

 

Sens de la mesure, compromis, négociation, remise en question, douceur des tempéraments, voilà les maîtres mots qui font la Suède. C'est dans cet esprit qu'il nous faudra la visiter. Les paysages eux-mêmes semblent avoir été dessinés pour ne heurter personne : d'immenses forêts et d'innombrables lacs sont là pour nous tout seuls (ou presque). Prenons le temps de nous y attarder et de profiter en douceur d'une nature qui s'offre à nous.

 

M’oui, bon, mais on a un programme hyper chargé, alors on s’attardera une autre fois...

 

Géographie

 

Troisième pays d'Europe en superficie, 450 000 km2, la Suède est entourée par la Norvège à l'ouest et la Finlande à l'est. De ces pays, elle fait un condensé de paysages. Elle est en effet composée à 53 % de forêts, 17 % de montagnes, 9 % de lacs et rivières et 8 % de terres cultivées.

 

Le sud et le nord, délimités par une ligne Göteborg-Stockholm, offrent des paysages assez différents. Le sud, plutôt plat, est une alternance de collines, forêts et champs : il se termine par les plaines fertiles et les plages de sable blanc de la Scanie.

Plus on monte vers le nord, plus ces paysages se durcissent avec l'apparition de la chaîne de montagnes séparant la Suède de la Norvège, et dont les sommets varient entre 1 000 et 2 000 m.

Et puis, partout, des forêts et de l'eau, de l'eau et des forêts. À l'est, la côte parsemée d'îles et îlots longe le golfe de Botnie avant de rejoindre la mer baltique plus au sud.

 

La Suède compte quelque 28 parcs nationaux. En 1910, elle fut même le premier pays d'Europe à en créer.

 

Climat

 

La Suède, malgré sa latitude, jouit dans son ensemble d'un climat tempéré, grâce au Gulf Stream. Assez étonnamment, l'été n'est pas si différent que l'on soit au nord ou au sud, mais il est beaucoup plus court et arrive brutalement là-haut alors qu'il s'installe doucement en bas.

 

Même s'il n'est pas rare que les journées d'été soient magnifiques, agréablement chaudes et propices à la baignade... le contraire est aussi assez fréquent ! Les cieux suédois étant à peu près aussi lunatiques que leurs homologues bretons, nous prendrons avec nous un bon coupe-vent étanche, tout comme les chaussures, quelques vêtements chauds et... notre maillot de bain.

 

En hiver, plus on monte vers le nord, plus les températures chutent sévèrement, surtout à l'intérieur des terres. Dans le sud, la neige et la pluie alternent. Plus nous descendrons, plus nous retrouverons un climat semblable à celui du Danemark.

 

La petite cabane dans la nature

 

Comme leurs voisins scandinaves, les Suédois partent en hyttetur (escapade dans les cabanes en pleine nature). Ces petites « résidences secondaires » sont de coquets petits chalets en bois au confort rudimentaire (parfois sans eau ni électricité, et presque toujours avec les w.-c. à l'extérieur). Elles sont le plus souvent perdues dans des coins de nature superbe. Les Suédois s'y réfugient le week-end ou pendant les vacances pour retrouver le contact avec la nature.

 

L'égalité des sexes

 

Messieurs, sachez que dans ce pays il n'est pas rare que l'on se demande quel est le soi-disant « sexe fort », tellement ces dames savent ce qu'elles veulent (ou ne veulent pas). Vous mettez les pieds sur un terrain où, depuis des décennies, les femmes, puis les gouvernements successifs, se battent pour instaurer l'égalité des sexes. On le remarque notamment à la composition des gouvernements ou assemblées, où l'on frôle régulièrement le moitié-moitié quant à la répartition des sexes.

 

La Norvège, la Suède et le Danemark sont par ailleurs, depuis longtemps déjà, des adeptes de la discrimination positive, ayant adopté les quotas de représentation féminine en politique, favorisé l'emploi des sexes sous-représentés dans certaines professions : nous ne nous étonnerons donc pas de voir des femmes videurs à l'entrée des boîtes de nuit et de nombreux papas discutant biberons et couches-culottes dans les parcs.

Sources


http://fr.wikipedia.org/wiki/Su%C3%A8de  

http://www.routard.com